Le projet Résodi

Réseaux sociaux et discours

(English follows)
Objectifs

Le projet Résodi* vise à mieux comprendre comment les relations sociales affectent la diffusion des idées et des discours et comment les liens entre les personnes sont affectés par les idées et les discours tenus par ces personnes. Autrement dit, se fréquente-t-on parce qu’on se ressemble ou se ressemble-t-on parce qu’on se fréquente ?

Modèles théoriques mobilisés

Deux principaux modèles sont en concurrence pour répondre à ces questions. Pour l’un, la similarité entre les discours conduit au développement de relations sociales. Par exemple, cela peut être observé dans les communautés en ligne (groupes Facebook, Subreddits, forum, etc.) où les personnes se regroupent sur la base de leurs affinités pour des objets communs. Pour l’autre, les relations sociales conduisent au partage de discours par un processus d’influence. Par exemple, on expliquerait alors la radicalisation des positions politiques ou religieuses d’une personne par les relations qu’elle entretient.

Pour articuler entre elles ces deux explications, nous supposons l’interaction entre les relations sociales et le discours des gens se déploie en plusieurs temps. Premièrement, les relations sociales se formeraient autour de certains discours partagés. Ensuite, les échanges entre les personnes favoriseraient l’augmentation de la ressemblance entre les discours de gens. Ce phénomène perdure jusqu’à l’atteinte d’un seuil de ressemblance au-delà duquel les différences encore présentes deviendraient saillantes.

Méthodes

Sur le plan méthodologique, le projet repose sur les méthodes d’analyse des réseaux de relations sociales et des réseaux créés par les similarités entre les discours. Nous procèderons à des analyses comparatives et longitudinales de corpus issus de différents contextes sociaux en ligne ou en présence.

Retombées pratiques

Des retombées pratiques sont notamment attendues pour les domaines liés à la diffusion d’informations et l’intervention dans les organisations. Le projet devrait favoriser le développement de stratégies innovantes de diffusion et de structuration des relations.

*Projet subventionné par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH)

 

________________

Social networks and discourse

Aims

The Resodi* project seeks to better understand how social relationships affect the diffusion of ideas and discourses and how the links between people are affected by the ideas and discourses they hold. In other words, does like attracts like or does propinquity produce similarity.

Theoretical models mobilized

Two main models are competing to answer these questions. For one, discourses similarity leads to the development of social relationships. This can be observed, for example, with online communities (Facebook groups, SubReddits, forums, etc.) where people regroup based on their affinities for common objects. For the other, social relationships lead to shared discourse through a process of influence. For example, one would explain the radicalization of the political or religious positions of an individual by the relationships that he or she maintains.

To bring together these two explanations, we postulate that the interaction between social relationships and discourse evolves over time. First, social relationships would form around some shared discourses. Second, exchanges between people would increase the resemblance between people’s discourse. This phenomenon lasts until a threshold of resemblance is reached beyond which the differences still present would become salient.

Methods

On the methodological level, the project relies on methods for the analysis of networks of relationships and networks created by the similarities between discourses. We will carry out comparative and longitudinal analyzes of corpus from different social contexts online or in presence.

Practical contributions

Practical contributions are expected in areas related to information diffusion and intervention in organizations. The project should encourage the development of innovative strategies for diffusion and the structuring of relationships.

* Project funded by the Social Sciences and Humanities Research Council of Canada (SSHRC)