Projet Résodi

Le projet Résodi* vise à mieux comprendre comment les relations sociales affectent la diffusion des idées et des discours et comment les liens entre les personnes sont affectés par les idées et les discours tenus par ces personnes. Autrement dit, se fréquente-t-on parce qu’on se ressemble ou se ressemble-t-on parce qu’on se fréquente ?

Modèles théoriques mobilisés

Deux principaux modèles sont en concurrence pour répondre à ces questions. Pour l’un, la similarité entre les discours conduit au développement de relations sociales. Par exemple, cela peut être observé dans les communautés en ligne (groupes Facebook, Subreddits, forum, etc.) où les personnes se regroupent sur la base de leurs affinités pour des objets communs. Pour l’autre, les relations sociales conduisent au partage de discours par un processus d’influence. Par exemple, on expliquerait alors la radicalisation des positions politiques ou religieuses d’une personne par les relations qu’elle entretient.

Pour articuler entre elles ces deux explications, nous supposons l’interaction entre les relations sociales et le discours des gens se déploie en plusieurs temps. Premièrement, les relations sociales se formeraient autour de certains discours partagés. Ensuite, les échanges entre les personnes favoriseraient l’augmentation de la ressemblance entre les discours de gens. Ce phénomène perdure jusqu’à l’atteinte d’un seuil de ressemblance au-delà duquel les différences encore présentes deviendraient saillantes.

Méthodes

Sur le plan méthodologique, le projet repose sur les méthodes d’analyse des réseaux de relations sociales et des réseaux créés par les similarités entre les discours. Nous procèderons à des analyses comparatives et longitudinales de corpus issus de différents contextes sociaux en ligne ou en présence.

Retombées pratiques

Des retombées pratiques sont notamment attendues pour les domaines liés à la diffusion d’informations et l’intervention dans les organisations. Le projet devrait favoriser le développement de stratégies innovantes de diffusion et de structuration des relations.

*Projet subventionné par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH)